1000ème jour de captivité de Jean-Paul Kauffman

Les Oubliés du Liban

Chaque jour, depuis des semaines, des mois, des années, nous entendions tous au JT d'Antenne2, entre la poire et le fromage, la même annonce laconique "Les otages français au Liban n'ont toujours pas été libérés". C'est pour lutter contre cette banalisation et à l'approche du 1000ème jour de captivité de Jean-Paul Kauffman que les jeunes de Radio Récré décidèrent de lancer une opération à l'antenne relayée par la presse départementale sur le thème : "Nous n'avons pas oublié les Français pris en otage au Liban".
Un grand concours de poèmes ouvert aux écoliers, collégiens et lycéens de Tarn-et-Garonne est annoncé plusieurs fois par jour à l'antenne. La récompense en sera la lecture à l'antenne au fur et à mesure de leur arrivée et la citation du nom de l'auteur. Rapidement les poèmes affluent. En quelques jours ce sont des centaines de poèmes qui vont arriver ; une mobilisation généreuse qui démontre la réactivité de l'adolescence pour les grandes causes.
Au millième jour, c'est une équipe d'Antenne 2 qui débarque. Le reportage sera diffusé le jour-même, 26 février. Joelle Kauffman, l'épouse de Jean-Paul, verra le reportage et une équipe de Radio Récré la rencontrera quelques jours plus tard aux Assises de la Radio en milieu scolaire qui se tenaient cette année-là à La Rochelle.
Certes, l'opération des "Oubliés du Liban" n'avait pas la prétention d'avoir été LA cause de la libération de Jean-Paul Kauffman, mais il était quand même réconfortant de pouvoir se dire qu'elle y avait peut-être été un peu pour quelque chose.
En tout cas, à Radio Récré, on n'était pas resté les bras ballants à attendre la nouvelle lune.

 


Les otages français au Liban n'ont toujours pas été libérés