Pour que ça soit

clair dans votre tête

 

Si certains d'entre vous ont des difficultés à dissiper les brumes matinales de leur esprit, voici un extrait d'émission de Radio-Récré qui devrait les aider à y voir clair dès le saut du lit.

 

clairdanstatete

 

Radio-Récré s'était fait une spécialité des détournements. Rassurez-vous, il ne s'agissait ni d'actes de piraterie ni à fortiori de terrorisme. Dès sa naissance, la radio du collège Villebourbon à Montauban avait commencé à détourner les récréations (ce qui est moins grave, vous en conviendrez, que de détourner les avions).

img085


Maro_Wolf2

 

Une autre fois, elle avait détourné les mathématiques (" La bosse des maths est-elle une maladie mentale ? " avec la complicité d'un éminent prof de maths du lycée Chaptal à Paris*, d'un peloton de profs de maths régionaux de l'étape et, de collégiens bien sûr, en direct de leur classe).

 

 

Mais cette fois, le commando des Récrés avait fait fort ! En s'attaquant à une institution de la République, elle risquait de déstabiliser la démocratie dans un pays qui n'avait certes pas besoin de cela. Le Conseil général, qu'est-ce que c'est ? A quoi ça sert ?

Deux conseillers avaient été invités, séparément à quelques jours d'intervalle. Trois-quarts d'heure d'interview chacun qu'il fallait réduire à quelques minutes. Le montage, en ces temps préhistoriques, s'effectuait sur des magnétos à bande : deux Revox qui constituaient le banc de montage. On repérait les séquences pertinentes dont on marquait les limites au crayon feutre ; on coupait la bande magnétique ; on laissait tomber les chutes (les "épluchures") dans la corbeille  et on collait les morceaux conservés.

C'est alors qu'une petite fille de 6ème qui assistait pour la première fois à un montage posa la question :

- Qu'est-ce qu'on fait après avec les épluchures ?

- Rien, on les jette.

- Dommage. Et si on les montait ?...

- En voilà une bonne idée !

Alors nous avons repris les questions et monté à la suite les bafouillages, hésitations, répétitions, bref ce que tout un chacun peut commettre en pareil cas. Le résultat ne fut pas triste. Il n'était pas question, bien entendu, de passer ça à la place des véritables interviews. Celles-ci furent diffusées dans les programmes prévus et les "improbables interviews" rangées au frigo en attendant une occasion favorable.

Poisson_d_Avril2Celle-ci se présenta le jour du 1er avril. Nous avions pris l'habitude de programmer toutes les fantaisies et autres bêtisiers accumulés le long de l'année. C'était le plus gros poisson d'avril que nous avions en réserve. Il faut préciser, pour la sauvegarde de la réputation de nos pauvres victimes, que leur nom ne fut pas diffusé. Certains auditeurs auront tout de même reconnu la voix de ces hommes publics. Aujourd'hui trente ans ont passé. Que ces pauvres victimes veuillent bien nous pardonner : nous étions jeunes !


Les interviews improbables de Radio-Récré

La morale de cette histoire (car il y en a une), c'est que les jeunes Récré ont compris quelles manipulations pouvaient être commises par des malveillants lorsqu'on détient un pouvoir d'information. En d'autres termes, la leçon d'instruction civique n'était pas là où on l'attendait.

_________________________

* Marco Wolf ; La bosse des Maths est-elle une maladie mentale ? , ed. La Découverte